mercredi 10 décembre 2008

Défi Adrien : Abandon d’Anne Quéméré

La nouvelle est tombée officiellement cette nuit, Anne Quéméré a été contrainte d’abandonner sa traversée du Pacifique en Kite et en solitaire, le Défi Adrien. « Je dois me résoudre à abandonner, c’est une des décisions les plus difficiles que j’ai eue à prendre dans ma vie. » commentait cette nuit Anne Quéméré.

Defi Adrien

Partie de San Francisco le 4 novembre dernier, la navigatrice a parcouru pendant ce mois près de 3500 kilomètres, sur les 7000 que compte la traversée. Après des premiers jours prometteurs, Anne Quéméré s’est retrouvée dans la zone de convergence intertropicale, zone dite du Pot au noir. Depuis son arrivée dans cette zone sans vent il y a dix jours, la navigatrice à bord de son OceanKite, n’a pas réussi à faire la moindre avancée. A cela vient s’ajouter le « choc » survenu il y a quatre jours sur son bateau qui avait entraîné la déchirure de son aile de Kite, la casse du système de retenue des lignes avant et la mise hors service du point d’ancrage de traction de l’aile. « Depuis le choc sur le bateau il y a une semaine, j’ai eu beaucoup de mal à me remettre. Comme après un accident de voiture, je me sens en état de choc. Je n’ai plus confiance en mon matériel, ni même en moi-même. La décision est mûrement réfléchie. Elle n’est pas agréable, mais le constat est clair. Sans vent, je ne peux pas avancer. »

Encalminée depuis maintenant 10 jours dans le pot au noir, Anne Quéméré subissait depuis peu un vent de secteur sud qui la repoussait vers le nord. « J’ai perdu en une nuit les milles accumulés en une semaine » expliquait-elle cette nuit au téléphone.

Et comme si cela ne suffisait pas, Anne Quéméré n’a plus du tout d’énergie à bord de l’Oceankite depuis ce matin.

Un cargo situé à 25 heures de la navigatrice va tenter un rapprochement. La manœuvre –nocturne- est délicate car Anne Quéméré ne disposant plus d’énergie à bord, ne peut donc plus utiliser son système Activ-Echo qui renvoie aux cargos un signal amplifié pour la localiser.

Photo : © QUEMERE Ronan

0 commentaires:

Publier un commentaire