mardi 11 novembre 2008

Vendée Globe : L'enfer en mer en vidéo !

VG-EnferLa flotte du Vendée Globe déboule maintenant sous spi au large des côtes de la Galice, ces premières heures de course ont été très dures pour les marins et les bateaux.

Impressions des marins :

Jean-Pierre Dick : « Je suis en tête ! C'est une bonne nouvelle… J'ai dû avoir plus de vent au large ces dernières heures. Je me suis défoncé cette nuit pour faire avancer Paprec-Virbac 2 car j'ai été malade pendant 36 heures. J'ai vomi tout ce que j'avais dans le bide. Cela ne m'était jamais arrivé ! La traversée du golfe de Gascogne a été très violente. Le pire a été le passage du front : c'était dantesque ! Il y avait énormément de mer. C'était l'enfer ! "

Vincent Riou : « On avance entre 12 et 14 nœuds au portant depuis ce matin en bordure de l'anticyclone, au large des côtes espagnoles. C'est super de se retrouver dans ces conditions, on reprend goût à la vie. J'ai fait mon premier vrai repas depuis tout à l'heure… Je n'ai pas l'impression que ça va beaucoup creuser entre le groupe de tête et ceux qui suivent. Durant 24 heures, ca va être sur le même bord. Ensuite il sera temps d'empanner bâbord amure pour aller vers les premières îles. »

Samantha Davies : « C'était plutôt sauvage là bas hier. J'ai observé des pointes de vent à 55 noeuds et les vagues étaient ENORMES. J'étais en configuration de vent fort la plupart du temps et Roxy naviguait sous pilote tandis que je m'accrochais à la table à carte. C'était dingue. Le front est passé en début de nuit avec une grosse bascule de vent très bienvenue : je fonçais en effet directement sur la trajectoire d'un gros bateau. C'est passé vraiment près puisque malgré une visibilité quasi nulle, je pouvais le distinguer clairement ; j'ai même dû virer de bord en catastrophe pour l'éviter. »

Vidéo à bord de Roxy : De la folie !

[flv width="490" height="368"]http://91.121.184.10/~mogette/medias/ROXY_1011_flv_600kVG_43.flv[/flv]


Crédits vidéos : © Roxy Photo - © DPPI / VENDEE GLOBE

0 commentaires:

Publier un commentaire